fbpx

Alexandre Alphonse est entré en cours de match contre Rapperswil. Il a notamment été à l'origine de l'égalisation des Grenat. Interview.


Une nouvelle victoire pour ce dernier match. Peut-on parler de satisfaction du travail bien accompli ?

Oui, c'était important après le bon résultat à Lausanne même si on aurait aimé gagner également ce match-là. C'était important de bonifier ce résultat par une victoire pour continuer notre série d'invincibilité et notre marche en avant.

Pourtant c'était plus difficile que prévu puisque vous étiez menés à la mi-temps avant de passer l'épaule en deuxième période. Que s'est-il passé dans les vestiaires à la pause ?
On s'est dit qu'on avait raté la première mi-temps et qu'il fallait en faire plus. On ne pressait pas assez, on ne récupérait pas assez de ballons, on les laissait trop jouer. Nous, notre force c'est d'agresser les équipes adverses, de presser haut pour récupérer les ballons et de jouer très vite en transition. On l'a mieux fait en deuxième mi-temps, et on a changé de système pour passer en 4-4-2. Je suis passé à gauche, et on a réussi à mieux faire circuler la balle et à mettre cette pression sur Rapperswil et ce qui devait arriver arriva. On est en confiance, en réussite et les buts sont venus après.

Vous n'avez jamais douté ?
Si, on a douté car on a fait une très mauvaise entame de match et on sentait que sur ce terrain compliqué on n'arrivait pas à faire ce qu'on voulait. On était peut-être aussi fatigués parce que c'est la fin de l'année et qu'on a besoin de souffler mais on était surtout frustrés de notre mauvaise première mi-temps et on a rectifié le tir en deuxième.

Content d'être en vacances ?
Oui, content parce qu'il commence à faire froid, les terrains sont difficiles. On a besoin de souffler, de recharger les batteries, se reposer pour repartir au mois de janvier pour une bonne préparation, bien sérieuse pour continuer notre route.

Pour vous c'est les vacances mais la Challenge League n'est pas tout à fait finie, et il y a notamment un certain Wil-Lausanne. Quel résultat souhaiterais-tu pour ce match ?
Un match nul nous arrangerait, histoire de prendre deux points supplémentaires aux deux équipes.