Imprimer

Lausannois et Servettiens se neutralisent au Stade de la Pontaise. Les Grenat gardent sept points d’avance sur le LS.


8032 spectateurs, dont plus de 1500 Genevois, ont assisté à un derby animé et plaisant durant lequel aucune des deux équipes n’a pu prendre le dessus sur son adversaire.

Alain Geiger titularise Koro Kone en pointe en lieu et place de Schalk, Boris Cespedes fait son retour à mi-terrain. Voici les deux changements opérés dans le onze qui avait battu Vaduz la semaine passée. Dans la continuité de ce qu’il propose depuis plusieurs matches, le collectif servettien est appliqué dans la phase offensive et solidaire en défense. Wüthrich peut ouvrir la marque sur contre dès la 9e minute mais Nganga opère un retour en catastrophe et gêne le numéro 10 des Grenat qui arrive en position idéale devant Castella. Le LS répond du tac au tac. Trois minutes plus tard, Margiotta a le ballon du 1-0 au bout des pieds mais envoie un missile qui s’envole sur la piste d’athlétisme de la Pontaise. Alors que les débats sont plutôt équilibrés, le SFC enclenche la deuxième dès la 20e minute de jeu. Castella réalise un miracle sur un tir en pivot d’Alphonse (23e) mais ne peut rien dix minutes plus tard lorsque le centre tendu de Stevanovic atterrit sur la tête de Kone. L’Ivoirien ne se fait pas prier et ouvre le score pour les Grenat. C’est mérité à cet instant-là du match. Les Grenat auraient même pu doubler la mise lorsqu’Alphonse trouve la barre transversale sur une nouvelle tête à la 39e. Ce but aurait fait mal à des Lausannois qui rentrent aux vestiaires presque satisfaits de n’avoir qu’un but de retard à rattraper.

Les hommes de Giorgio Contini vont attaquer la deuxième période pied au plancher. Ils dominent des Genevois qui ont toutes les peines du monde à ressortir proprement le ballon de leur camp. Sans être réellement dangereux, les Lausannois poussent et obtiennent de nombreuses balles arrêtées qui mettent sous pression les joueurs du bout du Lac. Les Servettiens sortent la tête de l’eau dès la 70e et obtiennent de réelles chances de doubler la mise par Wüthrich et Imeri, entré en cours de jeu. Les Lausannois vont finalement trouver l’égalisation par un entrant, Andi Zeqiri à la 78e minute de jeu. Le jeune attaquant part dans le dos de la défense, remporte son un-contre-un face à Frick et marque. 1-1 score final.

Si ce score frustre les Servettiens qui ont longtemps tenu les trois points de la victoire, ce match nul est somme toute assez logique entre deux équipes qui ont chacune connu un temps fort dans cette rencontre. Les Lausannois restent à sept points du SFC qui pourra être champion d’automne en cas de résultat positif contre Rapperswil vendredi prochain (Stade de Genève 20h).