fbpx

Le jeune photographe genevois Nabil Kacem s’est intéressé au rapport entre les supporters et le club en ces temps de pandémie à travers une série de clichés.


Voilà un an que le Servette FC n’a plus disputé de matches sans restrictions sanitaires. Le 23 février à Bâle, et devant un parcage visiteurs bien rempli, les hommes d’Alain Geiger étaient allés cueillir un match nul 2-2 avec une fin de match de folie.

Nabil Kacem, jeune photographe genevois de 29 ans, s’est penché sur cette distance physique qui sépare désormais les fans du SFC de leur équipe. A travers une série de clichés nommée « Lumière sur le club de ma ville », il expose à la fois le stade vidé de ses supporters et la ville qui vibre malgré tout pour son club.

Nabil Kacem : « Je suis entré en contact avec le club grâce aux réseaux sociaux. Nous avons tout de suite convenu de créer une série de photos pour montrer le lien qui existe toujours entre le Servette FC et Genève, et créer un contenu différent. J’ai choisi de faire des photos dans le stade et dans les quartiers populaires de notre ville, de nuit pour créer une atmosphère différente. »

La galerie photos

La page instagram de Nabil Kacem