Servette marque deux fois en 3 minutes en 1e mi-temps puis s’écroule en 2e. Match nul 2-2 à la Maladière.


Que s’est-il passé dans cette seconde période ? Après une première mi-temps parfaitement maîtrisée, les Grenat ont déjoué en seconde. Les joueurs et le staff servettien peinent encore, deux heures après le coup de sifflet final, à l’expliquer. Les Genevois ont reculé, ont plié et ont fini par rompre. Il est difficile également de ne pas mentionner la prestation douteuse de M. Horsiberger qui, pour son premier match de Super League, n’aura pas exposé toute l’étendue de son talent. On parle là surtout de l’action litigieuse du penalty de Nuzzolo. Il oublie une faute sur Rouiller évidente avant de sanctionner un contact entre Maccoppi et le numéro 14 neuchâtelois. La VAR ne revient pas sur cette décision et c’est 2-2.

Bien sûr, il ne s’agit pas ici de cacher les errances servettiennes en deuxième mi-temps derrière des décisions arbitrales, mais force est de constater que rien ne tourne en faveur des Grenat depuis deux matches à ce niveau-là. Les hommes d’Alain Geiger peuvent tout de même retirer du positif de cette rencontre. On pense notamment à la très bonne performance d’Alex Schalk ce soir. Au four et au moulin, le numéro 11 servettien ressort de ce match avec deux assists et une performance de premier choix. Nous noterons également les nouvelles parades à répétition de Jeremy Frick qui aura maintenu son équipe dans le match à plusieurs reprises en deuxième mi-temps. Les retours au jeu d’Anthony Sauthier et de Timothé Cognat sont également à ranger dans le rayon « bonnes nouvelles » de la soirée. Enfin, Tasar et Ondoua ont tous les deux marqué ce soir leurs premiers buts de la saison. De bonnes nouvelles pour ces deux recrues estivales.

Servette n’a pas gagné, mais il avait perdu le même type de match il y a deux ans sur le même terrain. Les Grenat n’ont pas renoué avec le succès mais ils repartent avec un point d’un déplacement chez un concurrent direct pour le maintien. Il faudra se rappeler de cette première mi-temps riche en enseignements avant de recevoir Saint-Gall dans deux semaines à la Praille.

Place désormais à la pause internationale. Deux semaines sans matches pour récupérer des petits bobos (Wüthrich) et des suspendus (Cespedes, Stevanovic) avant d’affronter une série de trois matches qui verront les Servettiens accueillir les Brodeurs (le 20 octrobre à 16h), se déplacer à Tourbillon pour le derby du Rhône et recevoir les champions de Suisse YB. Vous pouvez d’ores et déjà acquérir vos billets pour ces rencontres ici