Les Grenat s’apprêtent à effectuer l’un des plus longs déplacements de leur saison ce samedi. Direction Saint-Gall et le kybunpark pour un match périlleux.


Le match

Cette rencontre est un duel entre deux équipes frustrées de leur élimination précoce en Coupe de Suisse le week-end dernier. Servette est sorti contre GC à Zurich et quelques heures plus tard ce sont les Saint-Gallois qui subissaient la loi du FC Winterthour dans une Schützenwiese pleine comme un œuf. Grenat et Brodeurs sont donc en quête de rachat et souhaitent tout de suite se remettre en selle.

Le coup d’arrêt de la Coupe de Suisse ne doit pas tout remettre en question chez les Servettiens. Leur bon début de saison leur permet de pointer à une belle 4e place avec neuf points en six rencontres. Ils peuvent donc se déplacer sereinement à Saint-Gall, sans se mettre de pression inutile.

L’adversaire

Le début de saison du FC Saint-Gall s’apparente à des montagnes russes. Des exploits, comme cette victoire à Bâle le 27 juillet, mais aussi de réelles déceptions comme la défaite en ouverture face à Lucerne ou la déconvenue du 14 août au Letzigrund face à Zurich. Ce parcours en dents de scie conduit les Saint-Gallois à la 5e place actuelle du classement, deux points derrière les Grenat.

Les Brodeurs possèdent quelques individualités qui peuvent basculer le cours d’un match. C’est le cas de Cedric Itten, 4 buts en six rencontres ou de Victor Ruiz 1 but et 2 assists. Nous retrouverons dans les rangs saint-gallois des joueurs bien connus à Genève : Jérémy Guillemenot et Vincent Rüfli, deux Genevois passés par le Servette FC. Un autre genevois garnit les rangs des Brodeurs, André Ribeiro, formé à Meyrin et Carouge et passé ensuite par les espoirs du FC Zurich et de Braga.

La dernière victoire… à l’Espenmoos !

Servette n’a plus battu Saint-Gall en championnat depuis une éternité, le 15 février 2004 et une victoire 3-1 à domicile. Fabrizio Zambrella avait été étincelant ce jour-là en délivrant un assist et en inscrivant un doublé. Pour trouver trace d’une victoire genevoise en terres saint-galloises, il faut remonter au 24 avril 2002 et une victoire 3-1 dans l’ancien Espenmoos. Les réussites servettiennes avaient été l’œuvre de Frei, Lonfat et Pinto.

Historique

Servette présente un bilan très favorable face à Saint-Gall même si l’histoire récente tend à prouver le contraire. En effet, les Grenat n’ont pas battu les Brodeurs lors de leurs neuf dernières confrontations en championnat (6 défaites et 3 matches nuls). En revanche, en 116 confrontations depuis 1933 et la création de la Ligue Nationale, les Genevois ont gagné deux fois plus de confrontations directes que les Saint-Gallois : 56 victoires à 28 pour 32 matches nuls.

Les arbitres

C’est M. Lukas Fähndrich qui sera au sifflet de la rencontre. Il avait déjà arbitré les Grenat lors de la victoire 4-0 à Thoune. Il sera assisté de Messieurs Jean-Yves Wicht, Jonas Erni et Sven Wolfensberger. A la VAR, nous retrouverons Sascha Kever assisté de Monsieur Nico Gianforte.