fbpx

C’est reparti ! La saison de Super League démarre vendredi soir avec l’affiche entre Bâle et Sion. Les Grenat, eux, débuteront à Berne dimanche. Présentation de notre adversaire du week-end.


Débuter la saison à l’extérieur face au double champion de Suisse en titre, voilà le défi qui est proposé aux Servettiens. « C’est comme monter le Salève en moins de 30 minutes avec des béquilles. C'est difficile mais pas impossible. » martèle Lionel Pizzinat, Team Manager des Grenat.

Young Boys est l’épouvantail de ce championnat et est, bien entendu, candidat à sa propre succession pour le titre. Rapide aperçu des forces et faiblesses de l’équipe de l’entraîneur Gerardo Seoane.

Le principal atout de l’équipe bernoise est son secteur offensif. Avec Hoarau, Nsame, Assalé, Ngamaleu et Sulejmani, la force de frappe des jaunes et noirs ne connait aucun équivalent dans le pays. Ces cinq joueurs ont inscrit… 67 buts sur la saison passée.  Avec Spielmann, arrivé de Thoune durant le mercato estival, nul doute que les filets vont de nouveau trembler souvent au Stade de Suisse.

A contrario, le secteur défensif du club de la capitale peut être évalué comme son point faible. Avec le départ à la retraite de Steve von Bergen et les départs à l’étranger de Benito et Mbabu, la défense a été le gros chantier de l’été pour le directeur sportif Spycher. Nicolas Bürgy (Aarau), Saidy Janko (Notthingham), Cédric Zesiger (GC) et la recrue phare Fabian Lustenberger (Herta Berlin) sont venus compléter l’arrière-garde bernoise. Si les transferts semblent compenser les départs d’un point de vue quantitatif, le seront-ils qualitativement ? Début de réponse dimanche à 16h.

Fassnacht et Lauper sont blessés pour ce match de reprise alors que Christopher Martins Pereira est suspendu.