fbpx

Au mois de juin 2017, une assemblée générale extraordinaire consacrait le changement de nom du FF Chênois GE en Servette FC Chênois féminin. Cinq ans plus tard, l’ascension du club est fulgurante.


Il y a cinq ans, le club vient alors de sauver sa place en Ligue Nationale B après une saison compliquée. Durant la trêve, c’est Eric Sévérac qui est nommé en tant qu’entraîneur principal et qui a pour mission de développer le SFCCF en visant une accession en Ligue Nationale A.

La première saison est un succès et le club grenat connaît une rencontre référence, que le site officiel qualifie alors de « match fondateur ». Nous sommes le samedi 4 novembre 2017 et les Servettiennes accueillent YB, pensionnaire de première division, au Stade de Genève qui vit son premier match de football féminin de son histoire. Lors de ce 1/8e de finale de Coupe de Suisse, les Genevoises vont éliminer les Bernoises au terme d’une séance de penalty complètement folle. C’est Laura Tufo, 16 ans, toujours au club aujourd’hui, qui inscrit le tir au but décisif. La machine est lancée et elle n’est pas prête de s’arrêter. A l’intersaison, un sponsor officiel vient s’apposer sur le maillot avec l’arrivée de Citec et le club connaît son premier renfort de poids : Sandy Maendly est servettienne ! Sur leur lancée, les joueuses d’Eric Sévérac montent en LNA et voient leur parcours s’arrêter en demi-finale de Coupe de Suisse contre le FC Zürich Frauen.

La saison 2018-2019 commence avec un nouveau match historique. Le Stade de Genève, terrain des premières, accueille le premier match de LNA de l’histoire du club. Servette et GC partagent les points 1-1 avec une réussite de la colombienne Regnier. Après un passage à vide à l’automne, le collectif genevois redresse la barre et finit à une belle 4e place.

La saison 2019-2020 restera comme celle des regrets. Après un mercato rondement mené, le club s’attache les services de véritables figures du football féminin helvétique avec les arrivées de Caroline Abbé, Valérie Gillioz et Gaëlle Thalmann accompagnées de joueuses d’expérience comme Alyssa Lagonia ou Amandine Soulard. Une défaite initiale à Berne ne viendra pas empêcher la marche en avant des Grenat qui enchaînent ensuite les victoires. Au moment de l’arrêt covid, elles sont en tête du championnat. Aucun champion ne sera couronné mais le SFCCF hérite du strapontin européen et une qualification historique pour l’UEFA Women’s Champions League.

La consécration ne sera retardée que d’une année. Au terme d’une saison pleine mais avec des gradins vides, restrictions sanitaires obligent, le Servette FC Chênois Féminin remporte son premier titre de champion de Suisse.

La saison 2021-2022 sera une saison blanche mais qui restera à jamais dans l’histoire. Après des tours qualificatifs contre les Nord-Irlandaises de Glentoran, les Finlandaises de Aland et les Ecossaises de Glasgow, les Servettiennes accèdent à la première phase de poule de l’UEFA Women’s Champions League. 12'000 personnes assisteront à la rencontre Servette FCCF – Chelsea au Stade de Genève : c’est un record pour un match de football féminin en Suisse.

L’histoire du club est en marche et rien ne semble pouvoir l’arrêter. Rendez-vous la saison prochaine pour vivre de nouvelles émotions.