fbpx
Imprimer

Quatre Servettiennes étaient au service de leur sélection nationale durant une semaine. Maendly avec la Suisse, Pereira avec le Portugal et Padilla avec la Pologne ont participé aux éliminatoires pour le mondial 2023 tandis que Nakkach a joué deux amicaux avec le Maroc.


Première de son groupe avant la trêve internationale, la Suisse de Sandy Maendly avait pour objectif d’assurer sa qualification dès le mois d’avril. Malheureusement tout ne s’est pas passé comme escompté. Avec un premier nul face à la Roumanie puis une défaite à Thoune face à l’Italie, l’équipe de Nils Nielsen a vu leur adversaire de la veille reprendre la 1re place du classement. 

Avec le Portugal, Inês Pereira était dans les cages lors de la défaite face à Allemagne. Malgré une protestation notoire de notre gardienne, le Portugal n’a pas réussi à créer l’exploit et s'est incliné 3 à 0. Les Lusitaniennes se sont ensuite relancées face à la Bulgarie en s’imposant 3 à 0. Troisièmes au classement, les Portugaises comptent 5 points de retard sur l’Allemagne, 1re du groupe et 2 de moins que la Serbie, 2e. Le Portugal affrontera la Serbie en septembre dans un match capital pour assurer les barrages en vue du mondial. Inês Pereira en a profité pour fêter sa 25e sélection avec le Portugal lors de cette trêve.

Face à l’Arménie, la Pologne de Padilla s’est baladée en s’imposant 12 à 0. Un score conséquent, car elles n’avaient marqué que 6 buts lors des 6 premiers matchs de groupe. Une prestation de haut vol qui pouvait laisser entrevoir de bonnes dispositions pour affronter la Norvège. Malheureusement, face à la Norvège, les collègues de Padilla se sont inclinées 2 à 1. La Norvège continue en tête du groupe F avec trois points d’avance sur la Belgique et 8 sur la Pologne. 

Engagée avec le Maroc pour un camp d’entraînement et deux matchs amicaux, Elodie Nakkach a connu une trêve positive. La sélection marocaine s’est imposée largement 6 à 1 face à la Gambie lors de son 1er match amical puis est venue à bout du Ghana 2 à 0. Elodie Nakkach a débuté les deux rencontres et s’est même gratifiée d’une passe décisive face au Ghana.

Si la Suisse semble en bonne voie pour participer aux barrages, la tâche sera plus ardue pour le Portugal et la Pologne qui devront mettre les bouchées doubles pour accrocher les barrages et rêver de mondial.