fbpx
Imprimer

Mauvaise nouvelle dans le camp grenat. Marta Peiro doit mettre sa carrière sportive entre parenthèses en raison de problèmes médicaux.


C’est lors de son opération de l’appendicite au mois d’octobre dernier que Marta Peiro a appris la difficile nouvelle : elle souffre d’endométriose. Une fois le diagnostic dévoilé, Marta, courageuse, décide de ne pas lâcher et reprend les entraînements. Elle jouera même en UEFA Women’s Champions League à Turin lors de la dernière journée de la phase de poules.

Devant la douleur trop forte et persistante, Marta a fini par prendre une décision, à contre-cœur, qu’elle dévoile dans un communiqué sur les réseaux sociaux dont voici la version française.

Il est difficile de savoir quoi dire en ces moments difficiles. S’il y a quelque chose que j’ai appris ces dernières semaines c’est qu'il faut toujours savoir écouter son corps et sa tête. Et tous les deux me disent que c'est le moment de m’arrêter.

Après une opération de l’appendicite au mois d’octobre dernier, j’ai passé des examens médicaux qui ont révélé que je souffrais d’endométriose.  J’ai commencé à ce moment-là un traitement très dur, plus dur que je ne le pensais, et qui a provoqué des effets secondaires incompatibles avec le football professionnel et avec la dynamique actuelle de l’équipe en vue de remplir ses objectifs.

Après plusieurs semaines d’entraînement frustrantes pendant lesquelles je me voyais tellement loin de mon meilleur niveau physique, j’ai décidé, très touchée mentalement, d’arrêter temporairement mon activité sportive, afin d’espérer avoir à nouveau une vie normale de footballeuse dans le futur. Cette décision est la meilleure tant pour moi que pour le club qui m’offre le plus beau soutien dont je pouvais attendre. Je serai toujours reconnaissant au club pour cela.

Je remercie le Servette pour son soutien et sa compréhension et toutes les personnes en son sein. J’ai également une pensée spéciale au staff technique, aux joueuses ainsi qu’à la direction du club qui m’ont prouvé qu’en dessus de tout il y a l’humain. Je regrette de ne pas pouvoir être la au jour le jour pour l’équipe mais je transmettrai toute ma force et mon appui depuis l’extérieur. Le club peut compter aujourd’hui sur une servettienne de plus et je sais que notre équipe est en mesure d’accomplir tous les objectifs qu’elle s’est fixée. Ça ne sera pas facile mais ce vestiaire a déjà démontré par le passé qu’à base de travail il peut marquer l’histoire. Nous nous reverrons bientôt sur le terrain. Jusqu’à l’infini avec vous mon équipe.

Le Servette FCCF réitère ici son immense soutien envers sa joueuse. Nous serons toujours à tes côtés Marta !