Imprimer

La fin de l’année approche et l’heure est venue d’opérer une rétrospective de 2017 de A à.. Z ! Deuxième partie aujourd’hui avec les lettres H à M.


H comme… Hospitalité.
Le Servette FC a développé son offre hospitalité durant l’été 2017 en rouvrant les loges du Stade de Genève. Elles ont fait le plein lors de la venue de Xamax le 4 décembre dernier. Découvrez les offres et les prestations du SFC en matière d’hospitalité sur le nouvel onglet du site officiel.

I comme… Imeri. Kastriot Imeri a fait sa première apparition chez les professionnels lors de la dernière journée de la saison 2016-2017. Il confirme cette saison son statut de jeune joueur prometteur en ayant disputé 13 rencontres de championnat dont 6 en tant que titulaire. Il a inscrit son premier but chez les professionnels lors du déplacement en Coupe de Suisse. Kastriot Imeri a conclu sa magnifique année 2017 en prolongeant son contrat au SFC jusqu’en 2021.

J comme… Jacky Barlie. Jacky Barlie est un monument au Servette FC. Sa passion et son dévouement pour le club sont sans limite. Champion de Suisse en 1961 et 1962 et vainqueur de la Coupe de Suisse en 1971 en tant que joueur avec les Grenat, Jacky a ensuite accompagné le Servette FC dans plusieurs rôles dont celui d’entraîneur des gardiens et intendant. Aujourd’hui encore, il s’occupe des ramasseurs de balle lors de chaque match à domicile du Servette et prend place à côté du banc servettien. Merci pour tout Jacky !  

K comme… Kodro. Meho Kodro est l’entraîneur des Grenat depuis janvier 2017. Avec le Bosnien à sa tête, le Servette FC a disputé 35 matches de championnat sur l’année civile. Bilan ? 21 victoires, 9 matches nuls et 5 défaites pour un total de 72 points glanés soit une moyenne de 2,057 points par match.

L comme… Licence. Depuis l’arrivée de Didier Fischer à la tête du club, le Servette FC a toujours reçu sa licence de jeu en première instance. Ce fut le cas en 2017 et le staff administratif prépare déjà la demande du club pour la saison 2018/2019 avec toujours la même rigueur et le même professionnalisme.  

M comme… « Mića ». Miroslav « Mića » Stevanovic est la révélation de cette première partie de championnat. Joueur élégant et raffiné, il a marqué la Brack.ch Challenge League de son empreinte. Avec cinq buts et cinq assists à son actif en quinze rencontres, il a su se montrer décisif et a porté les Grenat vers de nombreux succès. Sa personnalité et son jeu ont fait souffler sur le club un vent de fraîcheur bienvenu et nul doute que Mića continuera à faire briller le maillot grenat en Suisse lors de la deuxième partie de saison.