Les Servettiens mènent 1-0 à la mi-temps puis cessent de jouer en deuxième. Nuzzolo sur penalty et Corbaz dans les arrêts de jeu punissent les Grenat. 


Que c'est dur pour les Servettiens ! Auteurs d'une très bonne première mi-temps, les hommes de Meho Kodro ont arrêté de jouer en deuxième et ont vu Xamax égaliser puis passer l'épaule dans les dernières minutes. 

Articulés dans leur traditionnel 4-2-3-1, les Grenat démarrent le match avec Miroslav Stevanovic en 10 et Matias Vitkieviez sur l'aile droite. Dès la 1e minute de jeu, Xamax se créé la première occasion. Nuzzolo part en profondeur et est bousculé dans la surface par Mfuyi, l'attaquant neuchâtelois s'écroule mais M. Jaccottet ne bronche pas et ne désigne pas le point de penalty. C'était très limite... A la suite de cette alerte, le Servette FC prend le match en main et presse haut son adversaire. Sur un corner servettien, Xamax ressort directement sur Vitkieviez qui fixe la défense et sert Lang désaxé sur la droite. L'ailier jurassien sert parfaitement Nathan qui était resté aux avant-postes et qui ouvre la marque d'une tête rageuse. Dans l'euphorie de cette ouverture du score, les Genevois continuent à attaquer. Trois minutes après le 1-0, Alphonse reprend un centre de Sauthier qui touche le poteau et revient sur Vitkieviez qui marque. Le trio arbitral invente un hors-jeu imaginaire et annule cette réussite dans l'incompréhension générale. En fin de première mi-temps, Miroslav Stevanovic peut donner deux longueurs d'avance à ses couleurs mais sa frappe est déviée par la défense adverse. A la mi-temps, M. Jaccottet permet aux Neuchâtelois de revenir aux vestiaires avec un seul but de retard. 

La deuxième mi-temps est catastrophique pour le Servette FC qui décide de reculer et de subir la pression neuchâteloise. Les Grenat évitent l'égalisation à plusieurs reprises. En effet, Karlen rate deux grosses occasions aux 76e et 80e minutes. La fin de match est un véritable cauchemar pour les Servettiens qui concèdent un penalty à la 88e minute que Nuzzolo transforme. De nouveau, la faute de Mfuyi sur l'attaquant neuchâtelois n'est pas évidente au premier regard. M. Jaccottet aurait voulu compenser son oubli de la 1e minute qu'il n'y se serait pas pris autrement. A la 95e minute, un mouvement d'école de Xamax est conclu par Corbaz qui crucifie les Genevois et envoie les Neuchâtelois au septième ciel. 

A l'heure du bilan, les Grenat peuvent ressentir une légitime frustration face à l'arbitrage lamentable de cette rencontre, mais ne doivent pas oublier également leur deuxième mi-temps indigne d'un candidat à la Super League. 

8 points d'écart, voilà l'écart qu'il faudra combler pour rattraper Xamax, parti sur l'autoroute de la promotion. Cette mission commence dès dimanche prochain sur la pelouse cabossée du Niedermatten face à Wohlen.