Imprimer

Légende du football helvétique et du Servette FC, Eugène Parlier est décédé à l'age de 88 ans.


C'est avec une immense tristesse que le Servette FC a appris le décès de son ancien gardien international Eugène "Gégène" Parlier. Repéré par Karl Rappan alors qu'il évolue au FC Cantonal, ce gardien d'exception arrive à Genève en 1949 et gardera la cage servettienne jusqu'en 1955. 

Avec l'équipe nationale helvétique il a connu des heures glorieuses comme ces deux victoires face à la Squadra Azzura lors de la Coupe du Monde 1954 disputée en Suisse ou encore lors de ce fameux match d'octobre 1954 à Budapest face à la grande Hongrie devant plus de 100'000 spectateurs. La légende raconte qu'Eugène Parlier effectue ce jour-là plus d'une soixantaine (!) de plongeons. Malgré la défaite 3-0, il stoppe un penalty du grand Puskas. Autre fait de gloire de Gégène, la rencontre de mars 1957 face à l'Espagne à Madrid devant 120'000 spectateurs. La Roja doit absolument s'imposer pour disputer la Coupe du Monde en Suède mais bute sur un grand Parlier qui effectue le meilleur match de sa carrière. Gégène dégoûte Di Stefano et toute la sélection espagnole et permet à la Nati de s'en sortir avec un 2-2 miraculeux. On raconte alors que UGS refuse une offre de plus de 2'000'000 de pesetas pour le gardien international. 

Le Servette FC salue aujourd'hui la mémoire de l'un des plus grands joueurs de son histoire et se joint à la douleur de sa famille.