Steven Lang nous a accordé une petite interview ce matin au sortir de l'entraînement. Il revient sur le début de saison des Grenat et sur l'affrontement de vendredi soir face au FC Aarau (Stade de Genève, 20h).

 

L’équipe est très active au niveau du secteur offensif mais peine à marquer beaucoup de buts. Avez-vous particulièrement mis l’accent sur la finition lors de cette semaine d’entraînement ?

On y travaille toute la semaine. On met l’accent sur les complémentarités et les relations entre les différents joueurs concernés par le secteur offensif. Il ne nous manque pas grand-chose pour concrétiser nos occasions.

Comment te sens-tu dans l’équipe ?

Je me sens très bien. Je connaissais déjà quelques joueurs avant d’arriver mais je me sens bien, c’est vraiment un très bon groupe.

Cette complicité, tu la retrouves sur le terrain ?

Sur ces premiers matches, ça ne s’est pas trop mal passé effectivement. On joue à peu près tous le même football donc c’est plus facile de se trouver sur le terrain. Je pense que nous montons en puissance match après match.

Est-ce que tu t’es fixé des objectifs personnels sur cette saison que ce soit au niveau des assists ou des buts ?

Non, je ne me suis pas fixé d’objectifs particuliers. Maintenant, c’est vrai que j’aimerais bien débloquer mon compteur en championnat. De manière générale, mon objectif est d’être performant et d’aider mon équipe à jouer le haut du tableau, les stats personnelles passent en second plan.

Quelle est ton analyse du match contre Winterthour ?

Nous avons vécu un début de match compliqué, mais plus les minutes ont passé plus on a senti que l’on avait la maitrise de la rencontre. On a eu pas mal d’occasions, surtout moi qui doit en rentrer minimum deux, on a de la chance sur le poteau en fin de rencontre, mais c’est une victoire méritée selon moi.

Tu t’attends à quel genre de rencontres face à un FC Aarau que l’on sent plutôt fébrile en ce début de championnat ?

Je m’attends à un match compliqué. Ils doivent réagir après ce mauvais départ et c’est toujours difficile de jouer contre des équipes en plein doute. Soit ils sonnent la révolte contre nous, soit on leur met la tête sous l’eau. Il faudra tout de suite leur montrer que ça va être compliqué pour eux en marquant en premier pour remporter ce match.