Imprimer

Sandy Maendly à l'interview suite à sa signature au Servette FCCF.


Sandy, te revoila à Genève. Quelles sont les raisons de ton retour ici ?

J’avais envie de retrouver la maison, ma famille et mes amis. Je reviens d’une expérience en Espagne à Madrid qui m’a beaucoup apporté sur le plan personnel mais qui ne répondait pas sur tous les plans à mes attentes. J’ai entendu parler du projet ici à Servette qui est très intéressant. C’est un nouveau challenge pour moi.

Quel est ce challenge ? Quels sont tes objectifs en signant au Servette FCCF ?

Le point de départ est assez intéressant. Nous sommes en quarts de finale de la Coupe de Suisse et bien accrochés au wagon de tête en championnat. Tout est ouvert jusqu’à la fin de la saison et les objectifs ne manquent pas.

Qu’est-ce que tes expériences à l’étranger t’ont apporté ?

Aller à l’étranger c’est surtout des expériences de vie. On connaît des nouvelles cultures, on apprend des nouvelles langues et des nouvelles manières de jouer. C’est enrichissant à plusieurs points de vue : personnel et footballistique. Ces expériences que j’ai emmagasiné ces dernières années, je compte bien les partager ici.

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour ce deuxième tour ?

J’espère pouvoir aider l’équipe et apporter mon soutien pour arriver aux objectifs que le club s’est fixé.