Imprimer

A deux jours du choc contre Young Boys en Coupe de Suisse au Stade de Genève, la capitaine grenat se livre.

 
Alexia, Servette accueille Young Boys samedi en Coupe de Suisse. Comment abordes-tu ce match ?

J'attends ce match avec impatience. Cela dit, je ne ressens aucune pression particulière au contraire, je suis plutôt sereine. Nos coaches Eric Sévérac, Patrick Nese ou encore notre préparateur physique Sébastien Chinelli nous font travailler ce 1/8e de finale depuis maintenant trois semaines pour que nous soyons bien en place face à YB. Nous savons que ce ne sera pas un match facile, mais nous sommes une équipe soudée et nous avons le potentiel de pouvoir arracher la victoire, j'en suis certaine.

Comment sens-tu le groupe avant ce match ?

Le groupe est également impatient de pouvoir jouer cette rencontre face à cette jolie équipe de LNA. La concurrence est rude pour une place dans le groupe cette saison. Nous sommes très concentrées à écouter les conseils que les entraîneurs nous donnent à chaque séance et à donner le meilleur de nous-mêmes. Au-delà de cela, c'est surtout samedi que nous voulons montrer aux supporters grenat face à Young Boys que nous sommes loin d'être ridicules. Nous sommes capables, face à un adversaire qui joue une division au-dessus, de rivaliser et pourquoi pas de passer ce tour.

C'est également le premier match féminin de l'histoire au Stade de Genève, quel est ton sentiment de pouvoir prendre part à cette rencontre ?

Ce sera un moment magique pour nous. Personnellement, j'ai toujours rêvé fouler cette pelouse qui à accueilli tant de grands joueurs. Cette fusion avec le Servette FC nous apporte énormément de belles choses et nous aide chaque jour à prendre plus d'ampleur dans le football féminin suisse. Malgré le fait que les équipes suisses allemandes ont de l'avance sur le football genevois féminin, l'apport du Servette FC nous aidera à rattraper cet écart rapidement.

Un pronostic ?

Je parierais sur un petit score, disons 1-0 pour Servette !