Ce week-end, les finales de l'ESL Championnat de France Rocket League se sont se déroulées à la Paris Games Week. Les Grenat reviennent de la capitale française avec un magnifique Top 3.

 
Après avoir surpris tout l'hexagone en terminant à la deuxième place de la saison régulière de cette première édition de ce Championnat National ESL, les Grenat se rendent à Paris sans réelle pression. Face aux meilleures écuries Rocket League de France, l'accession à celles-ci est déjà une très belle performance en soi. Ils partent donc dans l'optique de profiter de cette occasion pour jouer devant le public de la Paris Games Week et sur la magnifique scène de l'ESL Arena. La Paris Games Week étant considérée comme l'un des meilleurs salon de jeux vidéo au monde, regroupant sur cinq jours plus de 400'000 visiteurs.

Petit rappel, les Servettiens peuvent prendre part à cette compétition car elle est ouverte à toute équipe résidente dans un des pays francophones suivants : la France, la Suisse et la Belgique. Aussi pour accéder aux finales, la line up grenat a participé, durant tout le mois d'octobre, à une saison régulière où il était nécessaire de terminer dans le top 4 parmi huit équipes pour se qualifier.

Les joueurs qui composent la line up servettienne pour ces playoffs sont donc "Skyline", "Ikewolf" et "hell0". Et, ils n'ont pas pour habitude de se déplacer pour rien et ne voyagent donc pas ce dimanche 5 novembre à Paris pour faire de la figuration. Fort de ses excellents résultats en Suisse (invaincu en LAN cet année), le Servette Geneva eSports a d'ailleurs à coeur de venir à la Paris Games Week pour montrer que sa qualification aux finales n'est pas due au hasard et qu'il peut même créer la surprise.

C'est donc dès 11h, que les Servettiens jouent leur première rencontre. Celle-ci les oppose à Crystal Esport, 3e de la saison régulière. Les Genevois ne se laissent pas gagner par l'enjeu ni la pression, liée aux spectateurs venus en nombre au pied de la scène, et ne tremblent pas. Ils s'imposent 4-1 et sont donc, avant même la fin de la matinée, qualifiés pour les demis-finales et déjà assurés de terminer sur le podium de cet ESL Championnat de France "Winter Edition".

Les deux rencontres suivantes contre le PSG eSports, qui joue devant son public, et Get Wigglytuff'd, collectif formé pour l'occasion et contentant trois des meilleurs joueurs européens, se soldent par deux défaites (4-0) et (4-2). Malgré tout, ces scores sont sévères et ne reflète pas totalement la physionomie de ces rencontres. La première contre le PSG, bien que majestueusement jouée par les Parisiens, a vu deux manches se terminer sur la plus petite des marges (1-0) et une en overtime. La line up Get Wiggly, pour sa part, a remporté le match en remportant trois de ses quatre manches en overtime. La preuve, encore une fois, que cette équipe servettienne n'a pas grand chose à envier aux plus grosses cylindrées françaises et que l'écart la séparant des meilleurs équipes n'est pas insurmontable.

Les Grenat montent donc fièrement sur la troisième marche du podium et ont hâte de retrouver ces mêmes équipes dès le printemps prochain, pour ce qui devrait vraisemblablement être, la deuxième édition de ces ESL Championnat de France.

Le club félicite, tout particulièrement, ses joueurs "Skyline" et "Ikewolf" pour ce magnifique parcours. Il remercie aussi "hell0" et "Dadooh" qui tant pour les finales que pendant la saison régulière sont venus apporter leurs incroyables compétences au collectif genevois.

En dernier lieu, le Servette Geneva eSports tient également à applaudir la performance d'ESL France et Rocket Baguette en matière d'accueil des structures, d'organisation et de commentaires lors de cette première édition.

Allez Servette !