Imprimer

Les Servettiens ont profité de la venue du Team AFF-FFC Castella pour démontrer l’excellent travail effectué depuis le début de la saison. Retrouvez une partie de l'article de nos partenaires de Proxifoot. 

 

SERVETTE FC – TEAM AFF-FFV CASTELLA  15-5
Stade de Balexert

Servette : Koller, Lungoyi, Zuka, Salihi ©, Benammar, Selimi, Salihu, Fonseca, Ouchard, Omeragic, Paraïso, Philipona, Goztas, Geryliv.
Entraîneur : Alain Bilen

Team AFF : Ferreira, Schmid, Murith, Carro ©, Almeida, Dema, Mubiey, Iff, Kanbar, Spinola, Varenne, Dénervaud, Macherel, Conus.
Entraîneur : Laurent Cotting

Auteurs d’un début de championnat de qualité, les jeunes servettiens se montrent à la hauteur des espoirs placés en eux par leur entraîneur Alain Bilen. « J’ai hérité d’un groupe très à l’écoute et qui travaille fort chaque semaine. Cela porte ses fruits avec de belles performances sur le terrain chaque samedi, explique le mentor grenat. Avec de nombreux joueurs venus de l’extérieur, tout n’était pas forcément gagner d’avance. Nous avons accueilli plusieurs nouveaux enfants et l’adaptation n’a pas été des plus simples. Pour eux, il s’agit d’un nouveau cadre avec de nouvelles infrastructures et un rythme différent de ce qu’ils ont connu jusqu’à maintenant. Néanmoins, chacun s’est montré sous son meilleur jour dès que les choses sérieuses ont commencé avec l’entame du championnat ».

Fribourg s’accroche tant bien que mal

Servette accueillait à Balexert l’une des nombreuses sélections fribourgeoises existantes dans cette catégorie de jeu pour son cinquième match de championnat. Les consignes du jour étaient claires : « J’ai demandé à mes joueurs de presser fort dès le départ comme nous l’avions fait et bien fait contre Meyrin il y a deux semaines ».

Tout ne se passe pas comme prévu, car les visiteurs réalisent un début de partie étonnant. Même s’ils sont rapidement menés au score, les Fribourgeois posent des problèmes aux locaux. « Nous n’avons pas atteint les objectifs sur le premier tiers, car nos adversaires ont démontré des qualités athlétiques et techniques qui leur ont permis de s’en sortir. Nous étions également moins bons dans nos placements ».

Retrouvez l'article en intégralité sur proxifoot.ch