ACADEMIE | FANSHOPNOUVEAUX FANS
Nsame : En 2016 ce genre de match on aurait pu le perdre.

Nsame : En 2016 ce genre de match on aurait pu le perdre.

ServetteFC.ch | Publié le : 27.02.17 22:45
Retrouvez la réaction à chaud de l'attaquant grenat qui face au Mont aura marqué son 17ème but de la saison en 18 apparitions.
Même si pour la première fois de l'année Servette a été mené au score, en fin de compte c'est une nouvelle victoire…
On est très heureux d'avoir su réagir, d'abord en revenant au score par le but de Fabry. Ensuite voilà, on s'est dit à la mi-temps qu'en continuant à jouer notre jeu on allait finir par passer l'épaule et avec beaucoup d'envie, de courage et cette solidarité qui est l'âme de notre équipe aujourd'hui, on a réussi à revenir puis à passer devant. Ça montre notre caractère, notre envie de ne rien lâcher jusqu'à la fin.

C'est donc bien la volonté qui a fait la différence ?
Exactement. On a vu qu'aujourd'hui le match était compliqué, un peu dans une espèce de faux rythme, si on peut dire. On n'arrivait pas à mettre beaucoup de vitesse dans ce qu'on faisait mais même comme ça on a su gagner. Il faut continuer à se servir de ça, parce qu'on se rappelle qu'en 2016 ce genre de match on aurait pu le perdre. Ça montre que dans l'état d'esprit, dans la volonté de vouloir faire mal et aussi de se faire mal on a progressé. On est donc sur la bonne voie et il faut continuer ainsi.

Et une fois de plus tu es là pour la mettre au fond… Mais où t'arrêteras-tu ?
Comme je le dis toujours je ne me fixe pas de limites. Aujourd'hui je suis content d'avoir inscrit ce but même si dans l'ensemble ça a été un match un peu compliqué pour moi avec deux défenseurs qui ne me lâchaient pas. Mes partenaires m'ont beaucoup encouragé à la mi-temps parce qu'on se rappelle de la première action où je ne vois pas la balle arriver et je la loupe à deux mètres de la ligne. Ce sont des choses qui arrivent… Donc je ne fixe pas de limites et je verrai jusqu'où je peux aller. Je regarde devant et je ne prête pas attention au reste.