ACADEMIE | FANSHOPNOUVEAUX FANS
Servette FC - FC Zurich 0-4 (0-1)

Servette FC - FC Zurich 0-4 (0-1)

ServetteFC.ch | Publié le : 20.11.16 19:18
A 10 contre 12, les Grenat s'inclinent 0-4 à domicile face au FC Zurich.
Les Grenat recevaient ce dimanche après-midi le FC Zurich, leader incontestable et incontesté de Challenge League. 6102 spectateurs s'étaient pressés aux portillons, ce qui constituait la meilleure affluence de la saison au Stade de Genève, largement au-delà des 4035 spectateurs qui avaient assisté au derby face à Xamax le mois dernier. Ce "classique" sentait bon la mythique LNA. Ce face-à-face entre les deux meilleures équipes du second tour était prometteur. Les Grenat allaient-ils être les premiers à faire chuter l'ogre zurichois cette saison?

Force est de constater que cette saison, il y a Zurich et les autres. Les joueurs du FCZ imprègnent un rythme de Super League. D'entrée de jeu, les Zurichois mettent le pied sur le ballon et jouent haut sur terrain, empêchant les Genevois de sortir proprement de leur zone. Les Servettiens laissent passer l'orage, s'adaptent et emboîtent le pas de leurs adversaires. Maouche - quel volume de jeu aujourd'hui! - répond à Cavusevic en mettant dans le vent deux défenseurs avant d'armer une frappe forçant Vanins à se détendre (15e). Les deux équipes livrent une partie engagée et équilibrée.

Et voici… le Klossner show


Acte I
Tout d'abord, le contexte : Anthony Braizat l'avait annoncé. Cela se jouera sur la rigueur du détail, sur un fait de jeu. Visionnaire, l'entraîneur français aurait sans doute préféré se tromper sur ce coup-là. Ensuite, la péripétie : Cavusevic est lancé en profondeur, Mfuyi protège le ballon, Cavusevic est en retard et tombe. Enfin, le dénouement : Monsieur Klossner entre en scène et dicte un penalty aussi inexistant qu'incompréhensible. Au passage Mfuyi écope d'un carton jaune et devra purger un match de suspension le week-end prochain. Buff transforme le penalty et c'est 0-1 (31e).

Les Servettiens redoubleront d'effort pour tenter de recoller au score avant la mi-temps, mais l'arrière-garde zurichoise ne pliait pas.

Acte II
Menés 1-0, les Servettiens ont 45 minutes pour retourner la situation. Sauthier commet une faute sur Voser et voit jaune. Agacé, le numéro 2 genevois ironise auprès de Monsieur Klossner qui brandit un second carton jaune, synonyme d'expulsion.

A l'impossible nul n'est tenu


"Nullus tenetur ad impossibile" comme dirait Saint Thomas d'Aquin. Nul n'est tenu à l'impossible en français dans le texte. Menés 1-0 et réduits à 10, la mission des Grenat se complique encore un peu plus.

Le rouleau compresseur se mettait en route face à des Grenat diminués. Rodriguez est lancé dans le dos de la défense et s'en vient battre Frick (65e). 0-2.

Sarr puis Winter enfonceront le clou en fin de rencontre, donnant des allures de punition au score.

A l'heure de l'analyse, les visages des Grenat étaient fermés. Un mélange de colère et de déception. Mais le sentiment qui prédominait était clairement la colère. En deux décisions de Monsieur Klossner, les Grenat auront vu leurs espoirs partir en fumée.

Les Grenat ont à présent une semaine pour relever la tête. Prochain match dimanche prochain à Baulmes face au FC Le Mont.

Servette FC - FC Zurich 0-4 (0-1)

Stade de Genève, 6102 spectateurs.

Arbitre: M. Klossner.

Buts: 30e Buff (penalty) 0-1, 65e Rodriguez 0-2,75e Sarr 0-3, 87e Winter 0-4.

Servette FC: Frick; Sauthier, Mfuyi, Baumann (65e Berisha), Faug-Porret; Doumbia, Maouche; Vitkieviez (75e Libertazzi), Hasanovic, Alphonse (58e Yagan); Nsame.

FC Zurich: Vanins; Brunner, Bangura, Kecojevic, Voser (53e Alesevic); Kukeli, Sarr; Winter, Buff (38e Marchesano), Rodriguez; Cavusevic.

Notes: Servette sans Cadamuro (suspendu), Delley (convalescent), Le Pogam ni Rodrigues (blessés).

Avertissements: 30e Mfuyi (faute sur Cavusevic), 42e Vitkieviez (faute sur Bangura), 50e Cavusiv (faute sur Baumann), 51e Sauthier (faute sur Voser), 56e Marchesano (faute sur Vitkieviez), 58e Rodriguez (faute sur Doumbia).

Expulsion: 51e Sauthier (pour avoir applaudi l'arbitre).