ACADEMIE | FANSHOPNOUVEAUX FANS
Pont : Nous aurons notre mot à dire dans ce championnat

Pont : Nous aurons notre mot à dire dans ce championnat

ServetteFC.ch | Publié le : 28.06.16 14:51
Tibert Pont fait le point après une bonne semaine d'entraînement dans les jambes. La Challenge League sera relevée cette saison, ce qui n'est pas pour déplaire au capitaine grenat.
Tibert, vous avez repris l'entraînement la semaine dernière. Comment s'est passée cette première semaine ?
Très bien, heureux de se retrouver et de se remettre au travail tous ensemble. Il y a eu très peu de mouvement dans l'effectif, on se connaît déjà quasiment tous, notre mode de fonctionnement est en place dans l'équipe et c'est un avantage. On a aussi la chance d'avoir un staff au top des méthodes modernes d'entraînement, qui donne la priorité à l'intégration du ballon dans les exercices physiques. Au-delà du fait qu'on peut tout de suite reprendre du plaisir à jouer, c'est beaucoup plus motivant de courir ballon au pied et avec une idée de jeu !

La pause a été courte. As-tu eu l'occasion de partir en vacances ?
Non je ne suis pas parti à l'étranger cette année. Mais cela ne me dérange pas, j'adore l'été à Genève. Et tu peux mieux te concentrer sur le programme d'entretien, même si c'est important de couper complètement pendant 1-2 semaines. J'ai pas mal fréquenté la fanzone à Plainpalais pour suivre les matchs de l'Euro, et j'ai pu mesurer à quel point le SFC est encore suivi à travers tous les maillots grenats que j'ai aperçus et tous les témoignages de sympathie que j'ai reçu, certains vraiment touchants. J'ai notamment croisé un jeune homme brésilien avec le maillot de la promotion. Il m'a dit qu'il venait de s'installer à Genève et qu'il était venu pour la première fois lors du dernier match à la Praille. Il m'a raconté qu'il avait vibré quand nous avons soulevé la Coupe, qu'il sera à fond avec nous pour la suite, il le disait avec les yeux brillants, ça m'a vraiment ému. Ce genre d'émotion que te donne un supporter, ça n'a pas de prix. Même un policier en service m'a demandé des nouvelles du recrutement et a félicité l'équipe pour notre saison. Tous ces encouragements sont une telle source de motivation pour continuer le bon travail et partager ces émotions avec notre public !

Cette saison, la Challenge League sera plus relevée que jamais. Ou situes-tu le Servette FC ? Est-ce possible de rivaliser avec le FC Zurich ?
Nous sommes toujours en phase de construction après un nouvel épisode difficile il y a une année, il convient de ne pas l'occulter. Cela dit, le socle solide construit pendant cette saison en 1ère ligue promotion me fait penser que nous aurons notre mot à dire dans ce championnat. Même si comme tu l'as dit, on va au devant de la Challenge League la plus relevée de l'histoire et que ce sera très difficile. Plusieurs équipes sont extrêmement bien armées et ont énormément d'ambitions, pas seulement le FC Zurich. Mais en tant que joueur, on préfère jouer des matchs super excitants contre des équipes performantes et prestigieuses. Ce sera un magnifique défi.

Tu as réalisé une saison 2015/16 fantastique. Comment faire pour rééditer pareille performance ?
Merci. Et bien je donnerai simplement toujours le maximum pour être le plus performant possible, au service de l'équipe. Après, être au dessus de la barre des 10 buts en étant milieu défensif n'arrive pas tous les jours, cela sera compliqué de refaire le coup. Mais à nouveau, si je peux marquer cette saison je ne vais pas me gêner !

On dit qu'une équipe débute un championnat de la manière dont elle a terminé le précédent. De bon augure étant donné que l'équipe reste sur une série de 11 matches sans défaite.
Oui on va essayer de continuer cette superbe série ! Cela passe par une préparation sérieuse comme on est en train de la réaliser. On va arriver avec l'ambition de faire un excellent résultat d'entrée de jeu à la Maladière, même si l'adversaire s'annonce coriace. C'est fabuleux de rejouer directement ce derby romand, devant j'espère un stade plein. C'est notre objectif numéro 1, on ne voit pas plus loin. On connaît l'importance d'un bon départ en championnat, donc toutes nos forces se préparent en vue d'être performants le jour J. Sans se mettre de pression inutile, juste en étant concentrés au maximum et en prenant beaucoup de plaisir à tenter tous ensemble de ramener des résultats partout où on ira.

Savais-tu qu'au moment de la reprise cela fera quasiment 9 mois que tu n'as plus connu la défaite à titre personnel puisque tu n'étais pas sur le terrain lors de la seule défaite en 2016 ?
Ça c'est anecdotique même si c'est bien sûr l'objectif d'être sur le terrain et que l'équipe gagne. Cela dit, je resigne tout de suite pour 9 mois de plus ! (Rires).