SECTEUR PRO | JE VEUX JOUER AU SFCFANSHOPNOUVEAUX FANS
Article

Cotting: Nous avons vécu une année extrêmement riche

ServetteFC.ch | Publié le : 01.07.16 09:40
Thierry Cotting, directeur technique de l'académie du Servette FC, revient avec nous sur la saison 2015/2016 qui s'est révelée riche en émotions.
Quel bilan tires-tu de la saison écoulée?
Premièrement, il a fallu s'adapter aux changements au sein du club. Anthony Braizat, en charge des M16 en début de saison a rejoint la première équipe pour le second tour. Cela nous a amené à chercher un nouvel éducateur et à changer l'ordre des entraîneurs dans l'académie. Bernardo Hernandez a rejoint le staff de l'académie et la possibilité a été donnée à Grégory Duruz d'aller voir ce qui se passe dans les catégories du dessus avec les M16. On a dû avoir, dans un premier temps, moi le premier, une grande faculté d'adaptation. Nous avons aménagé la structure existante et je tiens à féliciter tout le monde pour la disponibilité et le travail effectué pour s'adapter et pour essayer d'améliorer et perfectionner la structure.

Quid du bilan sportif?
Au niveau sportif, je pense que nous avons vécu une année extrêmement riche. Tout d'abord, il y a le doublé des M15 qui ont remporté le titre et la Nike Cup. Ils ont également été très performants aux finales européennes de cette même Nike Cup en finissant cinquième, sans perdre le moindre match (défaite en quarts de finale aux tirs aux buts).
Pour ce qui est des M16, équipe très talentueuse composée de nombreux internationaux, nous pensions avoir l'équipe pour aller jusqu'au bout et remporter le titre. Malheureusement, ils ont été éliminés en demi-finales des playoffs. Pour cette équipe, il est vrai que beaucoup de joueurs ont vécu une saison très lourde en matière de charges: championnat, sélections nationales, obligations scolaires etc. Cela étant, nous retiendrons notamment de cette équipe leur magnifique parcours à la Geneva Cup où ils se sont hissés en finale de la compétition, perdue contre l'Atletico de Madrid. Le bilan de la saison est donc très satisfaisant avec des individualités à très fort potentiel.
Les M18 ont vécu une saison intense qui a commencé sur les chapeaux de roue avec cette expérience incroyable que constitue la Youth League et ses doubles confrontations contre Villarreal et Anderlecht. Le processus d'apprentissage est énormément accéléré lorsque l'on joue de telles rencontres. Nous n'avions jamais eu la chance de pouvoir vivre une telle expérience et côtoyer ces grandes équipes a été une formidable expérience pour ces jeunes. Cela a donné un grand coup de boost à l'académie et au club en général. Cette équipe s'est également qualifiée pour les playoffs du championnat, ce qui n'était pas gagné d'avance. Nous sommes arrivés épuisés, en bout de course, dans ces playoffs et avons été éliminés par Zurich qui deviendra ensuite champion suisse de la catégorie. Notons aussi que des joueurs ont gagné leurs galons d'internationaux dans cette équipe, à l'image du gardien Léo Lecureux, sélectionné avec les M18 de l'équipe suisse, ou encore Giulio Imbriaco.

Pour ce qui est des M21, la 2ème ligue inter de cette année était particulièrement serrée et indécise. Comment l'équipe a-t-elle vécu cette fin de saison tendue et cette lutte contre la relégation?
Ils sont partis de loin. Il y a quasi une année, la relégation de l'équipe première en Promotion League leur a fait du mal. Certains jeunes se sont retrouvés plus vite que prévu dans l'effectif de la première équipe avec comme conséquence un effectif amoindri en M21. La gestion des M21 sur ce premier tout n'a donc pas été facile. S'en est suivi un bon deuxième tour, malgré la pression de la relégation. Le groupe de 2ème ligue inter était très relevé avec beaucoup d'équipes genevoises et donc beaucoup de derbys. Jusqu'à quatre journées de la fin il y avait huit équipes encore concernées par la relégation et donc une grosse pression pour ce groupe.

Des jeunes joueurs ont intégré la première équipe pendant le cours de la saison. On imagine que cela a dû te réjouir?
Ce n'est que du positif. La montée de Yassin Maouche, Adler Da Silva, Bruno Caslei ou encore Luca Gazzetta prouve que nous avons un bon réservoir de joueurs et que nos jeunes n'hésitent pas à saisir leur chance lorsqu'on leur en offre une.

Quel bilan pour le football communautaire?
Ce que l'on peut dire, c'est que le bilan est extrêmement satisfaisant notamment au niveau des FE13 et FE14 qui se sont bien comportés dans leur championnat respectif. L'aménagement du partenariat pour construire le futur effectif des M15 du Servette a été très positif également. Il y a eu un gros travail effectué avec les partenaires Meyrin, Carouge et ACGF-Champel avec une grande disponibilité de tous les responsables et de tous les entraîneurs pour échanger et orienter tous ces jeunes. Il a fallu construire les meilleurs contingents possibles notamment pour Servette mais également pour le partenariat.
Dans le Foot Communautaire je note un excellent travail de tous les coachs et de José Polidura, le responsable de cette section. Chaque catégorie a pu participer à des tournois internationaux et faire une belle représentation en finissant toujours dans les premières places des classements et en démontrant toujours une image positive du football et de la philosophie de jeu que l'on essaie d'inculquer dès le plus jeune âge.

Comment appréhendes-tu la saison prochaine?
Pour la projection sur la saison prochaine, on a estimé que dans le Football Communautaire les éducateurs allaient suivre encore une année leur volée.
Pour le football d'élite, à partir de quatorze ans, Grégory Duruz sera en charge des M15, Domingos Ribeiro continue avec sa volée en M16 et Matteo Vanetta continue avec les M18 ou il y aura une mixture entre les 2000 qui montent directement et les 1999 qui feront leur deuxième année. Nous pensons que cet effectif aura un fort potentiel.
William Niederhauser continuera le travail de postformation avec les M21.
Pour les M21, il y a une volonté de la direction du club d'essayer de rendre cet effectif encore plus performant pour qu'il puisse vraiment jouer le rôle d'équipe réserve, ce d'autant plus que la 1ère équipe est monté d'un échelon.

Souhaiterais-tu ajouter quelque chose?
Remercier tous les clubs de l'ACGF partenaires du football d'élite qui participent au projet Footeco car c'est le socle qui permet de construire le mieux possible les contingents qui vont représenter le football d'élite juniors genevois à travers le Servette, Etoile Carouge et Meyrin dans les championnats nationaux. Je les remercie pour leur travail et leur collaboration sans oublier l'association cantonale et les clubs partenaires de GEF (Genève Education Football) ainsi que tous les responsables techniques, les entraîneurs et les dirigeants qui œuvrent à la formation. Sans eux, nos jeunes n'auraient pas la possibilité d'avoir des bonnes structures pour progresser et performer.